Guy Leclair

Député de Beauharnois

Saga du Kathryn Spirit : un fiasco incommensurable de la part du gouvernement fédéral
vendredi 27 octobre, 2017
Facebook

Comme bien des citoyens et citoyennes, le député de Beauharnois, Guy Leclair, a appris avec stupeur que le gouvernement canadien octroiera encore de l’argent au Groupe Saint-Pierre pour le démantèlement du Kathryn Spirit. « C’est d’un ridicule infini. L’entreprise qui a abandonné le navire sur les berges de Beauharnois sera rémunérée pour régler le problème qu’elle a créé! », déplore Guy Leclair.

 

Les faits

  • 2011 : l’entreprise Groupe Saint-Pierre amarre le navire Kathryn Spirit à Beauharnois.
  • 2012 : arrêt des travaux non-conformes et vente du navire à une compagnie mexicaine.
  • 2015 : faillite de la compagnie mexicaine. Le navire n’a plus de propriétaire.
  • 2016 : le gouvernement du Canada annonce qu’il assumera les coûts de stabilisation et de démantèlement du navire. Un contrat de 8 M$ sans appel d’offres est donné au Groupe Saint-Pierre pour la construction d’un remblai autour du bateau.
  • 2017 : par le biais d’une coentreprise (Kathryn Spirit DJV), le Groupe Saint-Pierre manœuvre pour obtenir sans trop d’effort le contrat de 11,1 M$ pour le démantèlement du rafiot.

 

Le Groupe Saint-Pierre : gagnant sur toute la ligne

« Les autorités du Groupe Saint-Pierre doivent trouver que l’on a un bien beau système!  Alors que l’entreprise aurait dû être réprimandée pour cette situation, elle a pigé le numéro gagnant!  Les libéraux de Justin Trudeau lui donnent le gros lot : près de 20 M$ ! Une bénédiction pour une entreprise qui croyait seulement faire quelques dizaines de milliers de dollars en vendant la ferraille du bateau », s’indigne le député.

 

Les grands perdants : les citoyens et citoyennes

« Les gens ont tout à fait raison d’être indignés face à cette situation. Le fédéral nous fait une démonstration bien concrète de son incompétence. De surcroit, ce n’est pas la première fois que le gouvernement canadien nous illustre à grands traits son incompréhension des problèmes locaux et, malheureusement, ce ne sera pas la dernière. Pour preuve : deux gouvernements fédéraux se sont succédé sans répondre convenablement à l’enjeu. Justin Trudeau nous prouve encore une fois que les libéraux ne sont pas bons, tant au provincial qu’au fédéral ».

Alors même qu’il faudra attendre jusqu’à l’automne 2019 pour que ce secteur du Suroît soit remis dans son état d’origine, le député de Beauharnois entend rester alerte. « Il faut que ces travaux se fassent dans les délais prescrits et il est inconcevable que des extras soient facturés dans le cadre de ce contrat qui n’aurait jamais dû être accepté », conclut Guy Leclair.

 

– 30 –

 

SOURCE : Philippe Poirier-Monette

               Attaché politique

               Bureau de Guy Leclair, député de Beauharnois

               450-377-3131

À DÉCOUVRIR
Activités régionales